Install Theme
Le célibataire nu

Vous ressentez le besoin d'humiliation? Je ne comprends pas bien. Expliquez moi s'il vous plait. Je suis curieuse.

Asked by Anonyme

Tu n’es pas la première personne à me dire ou à envisager que mon fantasme lié au fait de me faire pisser dessus - bien que mes fantasmes autours du “touche pipi” ne se limitent pas à cela - est un fantasme de soumission, d’humiliation ou de quelque chose lié au SM. Alors que non, je ne l’envisage pas ainsi, j’entrevois plutôt cela comme un grand moment de régression, de lâché prise, de franchissement de barrières et de tabous qui conduisent à vivre quelque chose de puissant ; j’ai ce fantasme depuis très longtemps, je veux dire depuis bien avant d’avoir une sexualité ou même de savoir ce qu’était un fantasme et pour moi, poursuivre ce fantasme c’est poursuivre une part archaique de ma vie. 

C’est assez difficile à dire, il y a plein de choses liée à cela, comme l’idée qu’une femme qui urine est dans un moment où elle n’est plus en représentation, c’est une forme d’impudeur assez intense et l’impudeur je trouve ça très excitant. Et puis demander à une femme de pisser devant soi, ou sur soi, à tendance à la mettre mal à l’aise, à l’intriguer, l’exciter, et la géner, et cela donne la sensation de fissurer le vernis du consensus dont on se drape tous. 

(Source : cutesexygifs, via nude-eyes)

(Source : dollyleighofficial, via marlin917)

(via marlin917)

(Source : pantyluvs, via pantyluvs)

(Source : bellanicole422, via moixava3)

annantan:

Répétition 

" Je suis un branleur de substitution "

- Auteur à mi-temps

(Source : girlsgoingcommando3, via lesroses)

" C’est parce qu’elle me rendra fou que je suis attaché à elle. Comment pourrais m’attacher à une personne qui me rend raisonnable ? "

- l’homme est l’auteur de son autofiction

" La vérité c’est que mon prochain fantasme est un tatouage. "

- Auteur non vierge de peau